• 3 œuvres qui ont marqué l’histoire de l’art

    Depuis l’avènement de l’art, plusieurs artistes ont réalisé de grandes œuvres qui ont changé le cours de son histoire. Que ce soit des avant-gardistes ou des révolutionnaires, ils ont édifié un nouvel visage à l‘art et ont tous laissé quelque chose de symbolique dans les esprits. Voici ici, en quoi certaines œuvres d’art ont marqué l’histoire de l’art.

    Marcel Duchamp avec le Fountain en 1917

    Célèbre artiste, Marcel Duchamp prône le concept du « ready made » grâce à son geste artistique, qui à son tour, convoque l’objet comme une œuvre d’art. Son œuvre nommée le Fountain ressemble à une fontaine renversée qui s’apparente à un urinoir. Cette œuvre a suscité de l’envie et de la tentation chez certains plus iconoclastes comme par exemple l’artiste performateur Pierre Pinoncelli.

    Le Spiral Jetty de Robert Smithson en 1990

    Robert se présente comme étant un personnage anti-Duchamp. Auguré comme le chef de file du Land Art, il ne signe pas son œuvre comme l’a fait Marcel. En effet, pour faire découvrir au monde ce qu’il a fait, il utilise la terre pour former un spiral géant que l’on peut emprunter. Il sort carrément du monde des œuvres de galeries pour faire un seul avec la nature grâce à son imagination.

    Pablo Picasso avec son œuvre : Les demoiselles d’Avignon en 1907

    Picasso conçoit une œuvre durant la période moderne, qui, en se référant aux autres, ressort plus du formel et élimine toute trace de perspectivisme. Picasso est un peintre qui s’intéresse aux objets ou à la peinture de tout ce qu’il voit en face de lui.

    Avec son œuvre « Les demoiselles d’Avignon », l’artiste peint le visage de plusieurs jeunes femmes et les considère comme un objet formel. Cela lui donne la possibilité de qualifier chaque élément de son œuvre comme un art plastique.

    Published by:
  • Quels sont les différents types d’arts ?

    Pour pallier aux conséquences culturelles et sociales des divergences des définitions données sur l’art, différentes formes d’arts ont été composées. Ces différents types représentent en effet, des moyens visant à façonner un résultat, quel que soit, sa nature. Ici, nous vous présentons les différents types d’arts.

    Les arts libéraux

    Il y a bien longtemps, le syncrétisme entre l’art et la science commence à tenter les artistes et les scientifiques. Ce qui justement, deviendra effectif au moyen âge. Ainsi, la connaissance acquise dans ces deux disciplines a permis d’établir un classement des arts libéraux.

    Parmi ces arts libéraux, le trivium et le quadrivium englobaient les réalisations et connaissances. La première cité, comprenait la dialectique, la grammaire ou encore la rhétorique. Quant à la deuxième, elle comprend la géométrie, la musique ou encore l’arithmétique.

    Les arts mécaniques

    Après le moyen-âge ou la période antique, l’art a pris toute une nouvelle dimension. De nouvelles techniques, de nouvelles pratiques et forcément de nouvelles idées ont pu se former. Ce qui, inévitablement, change la face et la conception que le monde avait de l’art.

    Par ailleurs, l’apparition des activités de transformation des matières a favorisé le regroupement de plusieurs artistes au cœur des arts mécaniques. Cette classification peut se faire comme suit : l’architecture, la sculpture, la peinture, l’orfèvrerie l’épicerie, la sidérurgie ou la verrerie.

    Autres arts majeurs de nos jours

    Ici, la période antique est passée. Nous sommes au début du XXe siècle où, il y a une nouvelle forme de classification des arts. Ces regroupements ont permis de déceler une forme à chaque art en fonction de son domaine d’intervention.

    Ainsi, on compte aujourd’hui 9 différents arts majeurs qui sont :

    • L’architecture
    • La sculpture
    • Les arts visuels
    • La littérature ou la poésie
    • La musique
    • Le cinéma
    • Les arts médiatiques
    • Les arts de la scène
    • La bande dessinée

     

     

    Published by:
  • Qu’appelle-t-on art plastique ?

    Pour désigner le regroupement de toutes les activités artistiques, l’art plastique est le terme le plus souvent employé. Dans ce contexte spécifique, l’art plastique n’a aucun rapport avec la matière plastique. Cependant, il rassemble les œuvres des hommes ayant pour but de toucher le sens et les émotions de ceux qui les contemplent. Voici ici, tout ce que vous devez savoir sur l’art plastique.

    Définition de l’art plastique

    Très souvent, « art plastique » est un terme employé pour désigner le rassemblement de toutes les activités artistiques. Ces dernières sont à l’origine de la production de petites ou de grandes œuvres comme : la peinture, le dessin, la sculpture, l’architecture ou encore la décoration, la gravure, la photo…

    Utilité de l’art plastique dans la société

    Comme n’importe quelle discipline dans le monde, l’art plastique n’est pas une chose indispensable dans la vie d’un homme. Dans une société, se nourrir, se vêtir et dormir sont des besoins vitaux. Travailler pour pouvoir répondre et satisfaire ses besoins sont une obligation. L’art plastique ne représente rien véritablement et n’est que de l’art.

    En effet, l’artiste cherche à communiquer, à exprimer son état d’âme, ses émotions ou encore sa personnalité à travers ces œuvres. Cela peut nous séduire, nous paraitre incompréhensible ou ludique. On a tout simplement le libre arbitre d’aimer ou pas une œuvre artistique. Il faudra juste oublier nos préjugés afin de découvrir le message véhiculé par l’artiste à travers son œuvre.

    Quels sont les différents types d’arts plastiques ?

    Comme tout type d’art, il existe une panoplie d’art plastique. Ils ont connu d’innombrables changements durant des siècles et ont favorisé la transformation de la matière en une forme artistique. Au nombre de tous les arts plastiques, nous avons :

    • L’architecture
    • La sculpture
    • La peinture
    • Le dessin
    • La gravure
    • Le cinéma
    • L’holographie
    • Le collage
    • L’infographie

    En outre, sachez qu’il est très difficile de faire sans les arts plastiques de nos jours.

    Published by:
  • Le premier art : définition et origine

    L’art est une technique, une pratique, une activité. Le fruit de cette activité, ou l’idée qui se cache derrière cette pratique varie selon les époques et peut à son tour être qualifié d’art. Ces œuvres réalisées au cours des siècles passés ont toutes une origine. Une origine dont le philosophe Hegel qualifie de « premier art ». Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le premier art.

    Qu’est-ce que le premier art ?

    Le premier art n’est rien d’autre que l’architecture. En effet, ce terme a été employé pour la première fois par Hegel, car, c’est un art solliciteur de techniques. Ainsi perçue, l’architecture représente l’art de construire et d’arranger des édifices en tenant compte de plusieurs critères.

    Par ailleurs, le mot architecture vient du latin « architectura » qui désigne « ouvrier ou charpentier ». C’est donc le concept d’assigner une tâche à des ouvriers. Celui qui commande ces différentes tâches est communément appelé « architecte ».

    Quelle est l’origine de l’architecture ?

    L’histoire de l’art subdivise celle de l’architecture. En effet, l’évolution historique de l’architecture est étudiée grâce à ses innombrables notions de regroupement symboliques. Grâce à cette approche, l’architecture pourra ainsi se constituer à travers le temps et les périodes.

    Il y a bien donc des années, la nécessité de s’abriter devient une chose indispensable pour les hommes. Au début, ces derniers ne vivaient que dans les cavernes ou sous les falaises. Ce n’est que pendant la période ancestrale que l’architecture voit le jour simultanément en Égypte et en Mésopotamie.

    L’architecture se développe rapidement dans les deux pays. Elle est beaucoup plus religieuse en Égypte, car, elle servait à construire les tombeaux et les temples.

    Pendant l’antiquité, l’architecture se propage chez les Grecs et chez les Romains. On assista alors à la construction d’édifices publics et monumentaux. Elle a évolué jusqu’à nos jours où il est encore possible de voir ce que nos ancêtres ont construit.

    Published by:
  • Le cinéma : pourquoi le 7e art ?  

    Dans le monde, différentes catégories d’activités ont fait croître l’importance de l’art en général. Si ce n’est qu’une activité qui nous permet de nous distraire en visualisant quelque chose, le cinéma relève beaucoup plus de l’art populaire. Vous désirez en savoir plus ? Lisez cet article !

    Qu’est-ce que le cinéma ?

    Le cinéma est un art qui permet de concevoir un film qui sera vu et apprécié d’un public. En terme plus clair, c’est une œuvre artistique qui renferme des représentations en action et qui sont nécessairement accompagnées d’une bande sonore. Selon le sens dans lequel il est interprété, le cinéma par polysémie peut désigner l’art ou la technique.

    Par ailleurs, il peut, par métonymie désigner l’espace ou la salle dans laquelle, elle est le plus souvent déroulée. Au sens originel du terme, le cinéma est donc la projection d’un film en public sur un écran géant. Le plus souvent, il se tient en salle, mais peut selon certaines circonstances, se tenir en plein air.

    Pour quelle raison le cinéma est qualifié de 7e art ?

    Il est possible que vous ayez déjà entendu parler du cinéma sous l’expression de septième art. En effet, lorsqu’on parle de 7e art, l’on se réfère à la classification la plus répandue des arts majoritairement acceptés depuis le commencement du XXe siècle. Cette façon de voir les choses et cette classification est stabilisée dans notre imaginaire.

    Ainsi, les nouveaux arts ne s’inscrivent qu’après les arts déjà regroupés et classifiés. Nous avons donc l’architecture qui est qualifiée par Hegel de premier art. Quant au deuxième art, il s’agit de la sculpture. Les arts visuels représentent le troisième art. ils comprennent en vérité : la peinture, le dessin, le graphisme. Le cinquième art est appelé littérature tandis que les arts de la scène ne sont que le sixième art. Le cinéma complète cette liste et occupe la septième place.

    Published by:
  • La sculpture : origine et importance dans le monde

    Dans presque tous les pays du monde, il est possible de voir ou de visiter de géants statuts taillés dans la pierre. Ces œuvres ne se retrouvent pas là au hasard. Elles représentent, au contraire, un moyen de faire voir au monde l’importance de l’objet sculpté dans la culture d’un pays ou d’une localité. Voici ici, plus de détails sur ce sujet !

    Qu’est-ce que la sculpture et quelle est son origine ?

    Étymologiquement, le mot sculpture vient du latin « sculpere » qui désigne « tailler » ou « sectionner une pierre ». C’est donc une activité qui relève de l’art et qui consiste à réaliser des formes dans une pierre géante, dans du bois ou n’importe quel autre support pouvant être taillé.

    Comme toute chose considérée comme de l’art, il est difficile d’établir exactement l’origine de la sculpture. Toutefois des indices de tailles nous permettent de remonter jusqu’à la période où, il est possible de concevoir une image en relief, en ronde-bosse ou par modelage.

    En effet, les sculptures les plus anciennes représentent de petites figurines primitives taillées en pierre, en bois ou en os et qui servaient généralement à des pratiques magiques. C’est donc avec la création des académies en occident en 1648 que la sculpture fut officiellement reconnue comme une activité artistique.

    Quelle est l’importance de la sculpture dans le monde ?

    La sculpture étant de l’art, elle représente pour quiconque une source de motivation et une manière très subtile de se déconnecter de la réalité. Elle permet de se laisser emporter par les récits qui l’entourent et amène le sculpteur à s’évader de son quotidien.

    Il est important de savoir que les statuts sculptés et érigés sur les places publiques jouent un rôle très important dans l’histoire et la culture d’un pays. En effet, la statue grâce à la sculpture permet de préserver des souvenirs, ou encore d’honorer ou commémorer un événement.

    Published by:
  • La peinture et le dessin : est-ce des arts similaires ?

    Les arts plastiques comprennent de nombreuses activités comme la peinture ou le dessin. Ces deux activités sont le plus souvent confondues, car elles se ressemblent parfois dans leur conception. Voici tout ce qu’il faut savoir sur la peinture et le dessin.

    Qu’est-ce que la peinture ?

    La peinture est un produit liquide ou parfois en poudre dans lequel, on retrouve des pigments pouvant servir à dessiner sur une surface ou la décorer. Dans son sens général, elle est perçue comme étant une représentation du monde physique ou imaginaire sur une surface donnée, grâce à des couleurs.

    C’est une activité artistique qui consiste à appliquer des liquides colorés sur une étendue quelconque. Généralement, les œuvres résultant d’une peinture sont : la fresque, l’aquarelle, la toile, la gouache ou encore le pastel.

    Qu’est-ce que le dessin ?

    Le dessin selon le dictionnaire est une représentation graphique des objets ou des images sur une surface grâce à des moyens graphiques. En terme plus clair, c’est une reproduction visuelle d’un objet sur un support plat.

    Dessiner, c’est reproduire une sculpture, un ouvrage avec l’aide d’un crayon, d’un pinceau ou d’une plume. Le plus souvent on entend : « une figure est d’un beau dessin ». Cela s’explique par le fait que le dessin soit un art plastique tout comme la peinture.

    Quelle différence existe-t-il entre peinture et dessin ?

    Il n’existe pas en vérité une différence entre le dessin et la peinture. Ces deux arts se ressemblent considérablement et coiffent le concept du coloriage. Il faudrait donc beaucoup plus se pencher sur les détails qui montrent qu’il existe une différence plus ou moins remarquable.

    En effet, le dessin après réalisation peut être d’une couleur unique par coloriage alors que la peinture comprendra plusieurs couleurs. En outre, on parle de dessin lorsque les contours sont tracés et plus apparents. Quant à la peinture, rien de tout cela ne ressort.

    Published by:
  • La musique : un art devenu indispensable

    Depuis de nombreuses années, la musique occupe une place assez importante dans la vie de plusieurs personnes. Si ce n’est qu’une activité qui consiste à combiner des sons pour certains, elle représente une forme de poésie moderne pour d’autres. Découvrez ici tout ce que vous devez savoir sur la musique.

    Qu’est-ce que la musique et quelle est son origine ?

    La musique est un art qui consiste à mélanger ou combiner les sons et les silences au cours d’un temps donné. Pendant cette combinaison, de nombreux paramètres interviennent comme le rythme, le timbre, la hauteur ou encore les nuances.

    Par ailleurs, elle est perçue comme une caractéristique universelle de la culture de tous les êtres vivants, disposant d’une forme de conscience. Très peu de choses peuvent nous amener à établir son origine exacte. Cependant, elle a une concordance assez appuyée avec la parole.

    En effet, Charles Darwin et Herbert Spencer ont investigué sur l’origine de la musique et en ont conclu que celle-ci ne dispose que d’une origine évolutive. C’est-à-dire qu’au début, elle ne servait qu’à communiquer, mais aujourd’hui, elle favorise la communication d’émotion et sert de mécanisme de séduction.

    La musique : un moyen pour se soigner ?

    Il existe de nos jours, plusieurs moyens de se soigner, lorsqu’un trouble ou une maladie survient. Si vous ne le savez pas encore, sachez qu’il existe une pratique appelée : musicothérapie. En effet, la musique peut servir de calmant ou de remèdes à certains troubles grâce à ses effets thérapeutiques.

    Certaines maladies peuvent être guéries grâce à la musicothérapie. Au nombre de celles-ci, nous avons : la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson ou encore les troubles survenus après un accident vasculaire cérébral.

    Certaines études ont révélé que la musique aiderait des patients à se réveiller du coma. Aussi, les enfants pratiquant la musique améliorent involontairement leurs compétences scolaires. La musique par-dessus tout pourrait permettre de retarder un vieillissement cognitif.

    Published by: